Si vous surfez un peu sur le net, vous pourrez apercevoir que certains ménages ont des ruches de jardin. Justement, vous vous y intéressez beaucoup, et vous recherchez des réponses à vos questions. Voici donc un petit guide pour les débutants.

1- Avoir des ruches de jardin, est-ce possible ?

C’est même conseillé, surtout avec la rumeur concernant l’extinction imminente des abeilles. Vous participerez ainsi à maintenir une certaine densité de ruches sur le territoire national.

2- Peut-on le faire, par rapport aux voisins ?

Oui, mais il existe tout de même certaines règles à respecter, en termes de distance entre le voisinage. En général, il faudra que la distance entre les ruches et la voie publique ou chemins privés, ou le voisinage, soit au moins de 10 m. Si les ruches sont isolées par des murs ou des haies, il faut que ces derniers aient une hauteur d’au moins 2 m.

3- Faut-il se former en apiculture ?

Aucune formation en apiculture n’est requise pour débuter. Mais il faut tout de même avoir un minimum de connaissance. Il est alors conseillé de bien s’informer, par exemple sur des sites comme apiculture.net, ou un blog sur les abeilles, ne serait-ce que pour prendre connaissance des vertus et dangers du miel. Mais vous y apprendrez bien d’autres informations.

4- Quels sont les matériels requis ?

Il faudra une ruche. Il en existe plusieurs types, mais les plus répandues sont la ruche Dadant et la ruche Warré. Il faudra également un essaim d’abeilles, sans oublier les matériels nécessaires (combinaison de protection, enfumoir, brosse, lève-cadres, etc.).

5- Pour quel budget ?

Une ruche complète coûte environ 130 euros, et un mini essaim (ruchette) pour débutants coûte environ 150 euros. Le prix des matériels varie beaucoup, mais à titre de référence, un kit débutant (ruche et accessoires) coûte environ 250 euros.

6- Quelle production peut-on espérer ?

Difficile à dire, car il existe de nombreux facteurs en jeu (climat, région, race d’abeille, etc.). Mais de manière générale, une ruche « amateur » produit en moyenne 18 kg de miel par an, contre 23 kg pour une ruche « professionnelle ».

7- Peut-on vendre sa production ?

A partir du moment où l’apiculteur dépasse le stade de producteur amateur (qui peut tout de même vendre quelques quantités à son voisinage), il entrera dans la catégorie du « petit producteur » qui va commercialiser sa production. Il devra alors se soumettre aux différentes réglementations légales en vigueur.

8- Combien de ruches faut-il pour une grande production ?

Tout dépendra de ce que vous entendez par « grande production ». Mais globalement, les apiculteurs pros, qui vivent de cette activité, s’occupent d’environ 400 ruches, ce qui ne correspond plus à la catégorie « ruches de jardin ».

9- Est-ce que l’apiculture est rentable ?

Cela dépendra également de ce que vous entendez par « rentable ». D’après un professionnel, même avec 400 ruches, il n’est pas encore sûr que la partie soit gagnée, si vous décidez de ne vivre que de l’apiculture. En revanche, les petits producteurs y trouvent leur compte, en faisant de l’apiculture une activité parallèle.

10- Faut-il souscrire une assurance ?

Si vous avez des ruches de jardin, il est recommandé de souscrire à une assurance spécifique. Le mieux sera d’adhérer à un syndicat apicole de votre département, vous aurez tous les conseils et informations nécessaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Website